C’est une désorganisation de l’activité électrique au niveau du cœur. Ce rythme cardiaque peut être mortel s’il n’y a personne pour pratiquer dans les minutes qui suivent les manœuvres de réanimation cardio respiratoire (RCR). Plusieurs études ont démontré que la fibrillation ventriculaire est responsable de la grande majorité des arrêts cardiaque.

Contrairement a ce que les gens pensent, le cœur n’est pas arrêté. Il bat tellement vite que la circulation sanguine devient inefficace puisque le sang n’a pas suffisamment de temps pour remplir les cavités.  Seul un choc électrique peut régulariser ce rythme-là. D’où l’importance d’utiliser le défibrillateur externe automatisé le plus vite que possible pour pouvoir augmenter les chances de survie de la victime.