On connaît généralement le symptôme le plus courant de la crise cardiaque : la sensation qu’un étau se referme sur sa poitrine. On sait moins, en revanche, qu’“ un tiers des personnes qui font une crise cardiaque n’ont aucune douleur dans la poitrine ”. (Time.) Selon une étude publiée dans JAMA (The Journal of the American Medical Association), “ les personnes qui ne ressentent aucune douleur dans la poitrine lors d’une crise cardiaque vont en général moins vite à l’hôpital (en moyenne deux heures après la crise) ”. Or, tout retard dans l’administration d’un traitement pouvant être salvateur est dangereux. À quels autres signes faut-il être attentif ? “ Le deuxième signal, par ordre d’importance, est probablement un souffle très court ”, indique Time. Citons aussi les nausées, une transpiration abondante et “ les brûlures d’estomac qui s’aggravent lors de la marche ou de toute autre activité physique